Rechercher

HORAIRES D'OUVERTURE  

Lundi  
Mardi  15h00-18h00
Mercredi

10h00-12h00

14h00-18h00

Jeudi  15h00-18h00
Vendredi  
Samedi 10h00-12h00

0

Elvis

de : Luhrmann Baz

Genre : Film Adulte

Resume: La vie et l'oeuvre musicale d'Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d'années, de l'ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l'Amérique de la fin de l'innocence.

0

Ma nuit chez Maud

Genre : Film Adulte

Resume: Jean-Louis, ingénieur chez Michelin, a trente-quatre ans et vit depuis deux mois à Clermont-Ferrand après dix ans passés en Amérique entre Vancouver et Valparaiso. Catholique, il rencontre, dans une église, peu de jours avant Noël, une jeune fille dont il aimerait faire la connaissance. Il la suit. Il la perd. "Ce jour là, le lundi 21 décembre, l'idée m'est venue, brusque, précise, définitive que Françoise serait ma femme" se dit-il alors qu'elle croise à nouveau son chemin. Une oeuvre fine et brillante, émaillée de débats idéologiques directement issus de "68". Passionnant, intelligent et plein d'humour.

0

Bulle et Bob dans la cabane

de : Tual Natalie

Genre : Livre album + CD

Resume: Bulle et Bob sont chez Mamie Miette pour plusieurs dodos. Depuis qu'ils sont arrivés, ils passent leur temps au fond du jardin, un peu loin de la maison mais pas trop, un peu en hauteur mais pas trop, dans un endroit qu'ils ADORENT, la cabane ! Dans leur cabane, ils pêchent des poissons imaginaires, jouent avec des fleurs, lisent des livres pendant des heures et rient de leurs petites bêtises... Un chouette petit nid, un vrai paradis !

0

Si c'est un homme

de : Levi Primo

Genre : Essai

Resume: " Si la géographie des bourreaux a permis l'extermination de millions d'êtres humains, il ne reste d'elle que ruines et musées. à l'opposé, la géographie du texte de Si c'est un homme ne cesse de vivre et de vivre encore, à mesure que des mains de lecteurs se saisissent du livre, et le lisent, s'en saisiront dans le futur et le liront, géographie donc ô combien vivante, innervée, nourrie, palpitante, humaine. Humaine parce que jamais le texte ne parle d'autre chose, même en creux, que d'humanité. C'est l'humanité qui s'enfuit. C'est l'humanité que l'on malmène. C'est l'humanité que l'on broie comme un grain dans un mortier. C'est l'humanité que l'on nie. C'est l'humanité que l'on tente d'effacer, mais c'est l'humanité qui demeure. Elle demeure dans la voix de Primo Levi qui ne cède que rarement à la colère et qui fait le choix d'une description posée des faits, des actes, des lieux, des états et des sentiments. Exempt de hargne, vide de rage et d'esprit de vengeance, le récit accueille les ombres, les silhouettes, les visages, les souffrances de ceux dont "la vie est courte mais le nombre infini'. " Philippe Claudel